John Franks, de Philadelphie à Halifax à Philadelphie!

Sketch_of_Halifax,_Nova_Scotia,_Canada,_1749

« A view of Halifax from the topmasthead. »  T. Jeffreys, Untitled Map of Halifax (London, 1750).

John Franks était parmi les premiers arrivants à Halifax l’année de la création de la ville sous ce nom en 1749.

On peut supposer qu’il y arrive dans le but de faire des affaires, car il est né d’une famille de marchands de New York et de Philadelphie et les premières traces de John à Halifax à part les deux baptêmes d’enfants en mars 1750 pour David Salisbury et mai 1752 pour sa fille Élizabeth, sont des actes notariés.

b david salisbury franks

Baptême de David Salisbury Franks (1750-1793) à l’église St-Paul’s de Halifax. « …son of John Franks & Elizabeth his wife ».

En février 1751, il vend un terrain avec maison, et en mai 1753, lui et sa femme, Élizabeth vendent un autre terrain. Ils sont dits « shop keeper ».

Mais en août 1754 il est de nouveau à Philadelphie. Une publicité dans « The Pennsylvania Gazette » de Philadelphie annonce son commerce de tabac. Sa maison est au coin de Taylor’s Alley sur la Second street, entre les rues Chestnut et Walnut.

second st and christ church 1800

Birch’s Views of Philadelphia, Published by W. Birch, Springland Cot. near Neshaminy Bridge on the Bristol Road; Pennsylvania. 1800. (Commons.wikimedia.org)

The_Pennsylvania_Gazette_Thu__Aug_8__1754_

« The Pennsylvania Gazette », le 8 août 1754.

En juillet 1756 il est brièvement de retour à Halifax. Il y fait deux transactions notariées. À noter qu’une des transactions est faite par lui comme représentant pour un certain Vernon Merefield (j’y reviendrais).  Par la suite il retourne à Philadelphie. On le retrace grâce à des annonces dans le même journal. Plusieurs fois par année il y fait paraitre des publicités pour son commerce ou bien il y est mentionné pour diverses raisons entre autre la perte d’un « pocket book », un porte-feuille, deux jours avant son mariage en juin 1760!

 

Christ_Church_Phila_crop

Christ Church de Philadelphie (Wikipedia).

Le 15 juin 1760 il se marie avec Appolonia Seymore à l’église Christ Church de Philadelphie. Donc on peut déduire qu’Élizabeth est décédée depuis peu.

Le nom de famille de cette Élizabeth, mère des deux premiers enfants (au moins) de John n’est jamais mentionné. Mais, j’ai ma petite idée… J’ai mentionné un Vernon Merefield plus haut, et toute une famille de Merefield était à Halifax dans les mêmes années que John, dont  un Edward, le Vernon déjà mentionné et une certaine Élizabeth.

 

notice hereby given...edward merefield

« The Pennsylvania Gazette », le 5 mars 1761.

 

Plus tard en 1761, on retrouve une publicité dans le même journal « The Pennsylvania Gazette » où un Edward Merefield annonce une manufacture de tabac sur la Fourth street et un « nota bene » à la fin de l’annonce indique que Merefield assure la gérance du commerce de tabac depuis six ans pour son gendre John Franks.

Alors disons que la dite Élizabeth est fort probablement une Merefield. Edward est son père et Vernon, probablement son frère. J’ai déjà amorcé un travail pour retracer ces gens-là mais ce ne sera pas demain la veille qu’il y aura quoi que ce soit de concluant à dire….

En 1761, John est toujours à Philadelphie. Mais, en septembre 1763,  on le voit chez le notaire Panet de Québec. Il y achète une terre en la petite rivière St-Charles à Québec.

Et bien là, c’est le début de l’aventure de   signature john 1763  au Québec!

À suivre….; ) !

 

Sources:

-Halifax, Warden of the North; Thomas H. Raddall, 1948, Toronto, Mc Clelland and Stewart.

-Les archives de la Nouvelle-Écosse contactées en 2015; Halifax County Deeds, Book 2, p. 70 et 202.

– Les archives de l’église St-Paul’s de Halifax pour les baptêmes.

-Newspapers.com

-Genealogybank.com

-Ancestry.ca pour les: – « Index des listes des passagers et d’immigration 1500-1900                                                      – « Dossier sur les immigrants canadiens, deuxième partie »

-Christ Church in Philadelphia. Christ Church Historical Collections: http://www.philageohistory.org/rdic-images/ChristChurch/

-Les archives des notaires de la BAnQ: – Panet, J.C.-Québec- 16-09-1763.

Publicités

5 réflexions sur “John Franks, de Philadelphie à Halifax à Philadelphie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s