Édouard mort de l’autre bord….

Voyez-vous le gamin assis sur la table qui a l’air bien impatient que la photo se finisse?

joséphine st jacques-clement et 3 enfants

Eh bien, c’est Édouard qui est mort de l’autre bord.

Nous le voyons ici avec sa mère Joséphine St-Jacques et ses deux soeurs, mon arrière grand-mère Maud (debout), la même qui mariera Alfred Lortie et la petite Blanche, sur les genoux de sa mère.

Ce jeune garçon est né le 24 mars 1894 à Buckingham et il sera baptisé plus de 3 mois après sa naissance à la paroisse St-Grégoire de Naziance. Son père, Édouard Clément est présent au baptême. On peut supposer qu’il passe toute sa petite enfance à Buckingham du moins jusqu’en 1900, puisque sa petite soeur Ida y naitra au mois de mars. Par contre par la suite, je n’ai plus de trace de lui jusqu’en 1914.

Je retrouve sa mère ,veuve, avec sa soeur Maud aux recensements de 1901 et 1911 à Montréal, mais aucune trace du jeune Édouard avec sa mère.

attestion paper edouard clement 1-2

Alors je le retrouve le 27 août 1914, il subit un examen médical à Val-Cartier. Il a décidé de s’engager pour aller combattre de l’autre bord. On ne lui tord pas le bras, il y va de son plein gré je suppose, car la conscription ne sera pas introduite avant ’17.  Il fera partie des 30 000 volontaires canadiens, dont seulement 1000 canadiens-français qui iront combattre pour l’Angleterre en sol européen. On dit qu’il a les cheveux brun foncé, les yeux bleus, qu’il mesure 5’3″ et qu’il est « shoe caster », « mouleur » de chaussures. Montréal étant alors une ville manufacturière importante dans l’industrie de la chaussure.

10 Stationary Hospital St Omer Chapel Ward Q28925

Intérieur de la Chapelle, No. 10 Stationary Hospital, St. Omer. ROYAL ENGINEERS COLLECTION © IWM (Q 28925) http://throughtheselines.com.au/research/saint-omer

Le numéro 23635 partira de Québec en octobre 1914 et on le retrouvera en février 1915 à St-Nazaire.  À peine arrivé, en mars , il est déjà mis au repos, il souffre d’une cystite. Et  en avril, au repos de nouveau, on dit qu’il a subit un choc sévère et il est transporté au « No.10 Stationnery Hospital » de St-Omer. Il était fort probablement à la deuxième bataille d’Ypres.

Il souffrira d’influenza en 1916 , et une autre blessure subie le 3 septembre de la même année sur le site de la bataille de la Somme, je crois, le fera transporter en Angleterre, au Princess Club Hospital et il sera en convalescence au Canadian Convalescent Hospital à Bromley, Kent. La blessure est décrite en anglais comme: « Shell wound. Upper lip concussion » . Ça n’a pas l’air confortable….princess club hosp

Entretemps, il sera quelques fois puni pour désobéissance et pour ivresse. Comme on dit, « Boys will be boys » !! Remarquez que dans ces conditions de vie difficiles, on ne lui reprochera pas!

testament edouard clement 1894-1917

Testament d’Édouard. Il laisse tous ses effets à sa mère Josephine.

Le 24 septembre 1917, alors dans le 22e Bataillon (le « Vandoos » comme disait les anglais), il sera blessé mortellement d’une fracture du crâne. Était-il sur le site de la bataille de Passchendaele?

edouardclement14-18

Édouard est enterré au cimetière de Thélus parmi d’autres gars comme lui, des gars d’ici qui n’ont surement pas pu s’imaginer qu’ils allaient participer à cette guerre horrible.

 

 

Sources:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s